Les 8 bénéfices médicaux que procurent les jeux d’échecs

Les 8 bénéfices médicaux que procurent les jeux d’échecs

Un site web indien qui traite de la relation entre la technologie et le sport a réalisé une étude complète sur les grands avantages des échecs pour ceux qui y jouent, sous tous leurs aspects, en citant que tout le monde peut jouer à tout âge.

Si vous voulez pratiquer les jeux d’échecs et bénéficier des bénéfices listés ci-dessous, nous vous conseillons de consulter cette page consacrée à une boutique en ligne d’échecs.

pièces d'échecs pour mettre en pratique votre entrainement du cerveau

Augmente le QI

Une étude menée au Venezuela auprès de 4000 étudiants a montré une augmentation significative du QI des enfants jouant aux échecs. Ce jeu plus que millénaire consiste à exercer six sections du cerveau. Les personnes qui ont un QI plus élevé ont tendance à exceller aux échecs.

Améliore les compétences spatiales

Les compétences spatiales définissent la capacité à comprendre, à raisonner et à se souvenir des relations dimensionnelles entre les objets. Lorsque vous jouez devant le plateau, vous devez comprendre la position de toutes les pièces et leurs mouvements. Il est nécessaire de se souvenir de l’emplacement précédent des pièces pour la visualisation des positions futures.

L’apprentissage est plus rapide

Les recherches montrent que les enfants qui commencent à jouer aux échecs plus tôt sont plus à même de résoudre les problèmes de lecture, de mathématiques et de réflexion. Cela montre qu’il est plus facile pour eux d’apprendre quelque chose plus vite que les autres. La stratégie et la vision sont plus fondamentales pour les joueurs d’échecs et travailler sur ces aspects aide à apprendre quelque chose de nouveau.

Active les deux parties du cerveau

Une étude de l’université allemande de Tübingen a montré que les deux hémisphères du cerveau sont également actifs lorsqu’on joue aux échecs. Cela fonctionne à la fois pour améliorer la fonctionnalité du cerveau, de la créativité à la mémoire.

Raisonnement, planification et prévoyance

Le cortex préfrontal est la zone du cerveau responsable de la planification, du jugement et de la maîtrise de soi. C’est l’une des dernières parties du cerveau à se développer, et elle le fait à l’adolescence. Jouer aux échecs implique une grande part de raisonnement lors de la planification des coups et de leurs conséquences. Cela contribue au développement du cortex préfrontal en favorisant une meilleure réflexion et une meilleure prise de décision.

Créativité

Les échecs aident à stimuler la créativité. Une étude portant sur des enfants âgés de sept à neuf ans a montré que ceux qui jouaient étaient plus créatifs que ceux qui ne jouaient pas et qu’ils étaient plus performants que ceux qui utilisaient initialement un ordinateur ou un téléphone portable. En fait, ils ont obtenu le meilleur score en matière de créativité. L’argument est qu’on a montré aux enfants qu’ils pouvaient enfreindre les règles en explorant de nouvelles façons de battre leurs adversaires sur le tableau.

Améliore la résolution des problèmes

Le jeu d’échecs est comme un puzzle qui enseigne comment résoudre un problème. Une étude réalisée en 1992 au Nouveau-Brunswick, au Canada, a divisé 450 élèves de cinquième année en trois groupes. Le groupe C, qui a commencé à jouer aux échecs en première année, a dépassé le groupe A, qui ne savait pas jouer aux échecs auparavant, de 21,4 %.

Concentration accrue

Les échecs ont besoin d’attention. Chaque mouvement requiert de l’attention. La concentration continue sur le jeu, l’observation de chaque coup, la planification du suivant, la visualisation, et tout cela implique une grande quantité de traitement du cerveau. Vous exercez votre cerveau pour d’autres situations de la vie quotidienne. De nombreuses études ont montré que les échecs aident à améliorer la concentration. »