Comment dormir avec un lumbago ?

Comment dormir avec un lumbago ?

CONSEILS POUR BIEN DORMIR EN CAS DE MAL DE DOS


Le mal de dos n’affecte pas seulement la vie quotidienne d’une personne, il peut aussi perturber son sommeil ; dans le même temps, une mauvaise posture pendant le sommeil peut aggraver ou même provoquer des douleurs dorsales. Quelles sont donc les meilleures positions pour dormir ?

Il est important de maintenir la courbe naturelle de votre colonne vertébrale lorsque vous êtes couché ; il est bon de s’assurer que votre tête, vos épaules et vos hanches sont alignées et que votre dos est correctement soutenu. Pour les personnes qui souffrent de lombalgies pendant la nuit, les postures et conseils suivants peuvent les soulager.

  1. Dormir sur le dos avec une genouillère

Cette position permet de répartir le poids uniformément sur toute la longueur de la surface du corps. Elle minimise également les points de pression et assure un bon alignement de la tête, du cou et de la colonne vertébrale.

Le fait de placer un petit coussin sous les genoux peut apporter un soutien supplémentaire et aider à maintenir la courbe naturelle de la colonne vertébrale.

  1. Dormir sur le côté avec un oreiller entre les genoux

Bien que dormir sur le côté soit une pratique courante et confortable, cela peut « tirer » la colonne vertébrale hors de sa position, ce qui met à rude épreuve le bas du dos. La correction de cette posture est facile : il suffit de placer un oreiller entre vos genoux, de manière à rétablir l’alignement naturel de vos hanches, de votre bassin et de votre colonne vertébrale.

  1. Position du fœtus

Pour les personnes souffrant d’une hernie discale, adopter une position fœtale peut apporter un soulagement du jour au lendemain. En effet, le fait d’être couché sur le côté, les genoux à hauteur de la poitrine, réduit la flexion de la colonne vertébrale.

  1. Dormir sur le devant avec l’oreiller sous le ventre

Se reposer sur le devant du corps est généralement considéré comme la pire des positions pour dormir. Cependant, pour ceux qui ne peuvent s’en passer, placer un oreiller fin sous le ventre et les hanches peut aider à améliorer l’alignement de la colonne vertébrale.

Dormir sur le front peut également aider les personnes souffrant d’une hernie discale ou d’une discopathie dégénérative.

  1. Dormir sur le front, la tête en bas

Une autre raison pour laquelle il est déconseillé de dormir sur le ventre est que votre tête est généralement tournée sur le côté. Cela tord la colonne vertébrale et exerce un stress supplémentaire sur la nuque, les épaules et le dos.

Pour éviter cette torsion, vous pouvez essayer de dormir face contre terre. Un petit oreiller, ou une serviette bien roulée, peut être utilisé pour soutenir le front, laissant de la place pour respirer. Il est également conseillé de mettre un oreiller supplémentaire sous l’estomac.

  1. Dormir sur le dos en position couchée

Dormir en position couchée peut favoriser les douleurs lombaires, en particulier chez les personnes souffrant de spondylolisthésis isthmique.

Si vous trouvez un soulagement considérable après vous être reposé dans un fauteuil incliné, il peut être intéressant d’investir dans un lit réglable qui peut être positionné en conséquence.

  1. Le choix du coussin

Un oreiller doit maintenir la posture naturelle de la nuque et aider à soutenir la colonne vertébrale. Idéalement, il doit être confortable, s’adapter à différentes positions et conserver sa forme générale après utilisation.

Les oreillers doivent être changés tous les 12 à 18 mois. Pour ceux qui dorment habituellement sur le dos, un oreiller plus fin peut convenir. Le fait de lever la tête trop haut peut provoquer une tension dans le cou et le dos.

Les personnes qui préfèrent dormir sur le côté peuvent envisager un oreiller plus épais. Pour un meilleur soutien, l’espace entre le cou et le matelas doit être entièrement rempli.

Les personnes qui dorment habituellement sur le ventre doivent utiliser un oreiller très fin, ou ne pas l’utiliser du tout. Pousser la tête en arrière peut exercer une pression sur le cou. Ils peuvent aussi dormir face contre terre avec un petit oreiller reposant uniquement sur leur front.

  1. Choisir un matelas

Un matelas doit être bien fait, doux et confortable. La forme, la taille et les proportions de votre corps peuvent aider à déterminer le niveau de rigidité le plus approprié : avoir les hanches larges, par exemple, peut suggérer l’adoption d’un matelas souple, tandis que pour une hanche mince, une plus grande rigidité aide à maintenir la colonne vertébrale correctement alignée.

Bien qu’ils puissent sembler plus confortables, les matelas souples offrent moins de soutien. S’enfoncer trop profondément peut entraîner le détachement des articulations et le décollement de la colonne vertébrale de son alignement naturel. Un couvre-matelas à mémoire peut être utilisé pour fournir un soutien supplémentaire à un matelas à ressorts. Une autre solution consiste à placer un panneau de contreplaqué sous le matelas pour en augmenter la rigidité.