Rapports d'activité


2013 : L’adaptation : une culture !

 
L’idée d’adaptation s’impose comme un fondement de Fil Rouge. En 2005, Le dispositif a été créé pour proposer des réponses adaptées en soutien à l’inclusion des personnes présentant des troubles psychiques. Depuis cette notion d’adaptation s’impose comme une donnée transversale qui irrigue tant les dimensions structurelles qu’opérationnelles du dispositif.
 
Elle est nécessaire pour prendre en compte :
– La singularité de chacune des personnes accompagnées et la dynamique de chacun des parcours de vie.
– Les évolutions des contraintes institutionnelles (économiques, contractuelles, réglementaires,…)
– Le contexte politico-économique et les mutations sociétales.
 
2013 illustre cette adaptabilité permanente qui n’est possible que par ce qu’elle s’appuie sur des fondamentaux solides.
 
La capacité de résistance dans la durée de toute chose tient autant de sa conception originelle que de l’attention que l’on porte à son entretien. Plus roseau que chêne, Fil Rouge se doit donc à la fois de cultiver sa souplesse, sa plasticité, son adaptabilité et de consolider ses encrages.
 
Ceux-ci sont :
– Territoriaux : s’inscrire comme acteur de l’inclusion sociale et professionnelle au niveau départemental et dans chacun des infra-territoires
– Structurels : Groupement de Coopération Médico-sociale, la puissance de Fil Rouge résulte de sa capacité à mutualiser les compétences nécessaires pour garantir la prise en compte globale de la personne. D’où la nécessité d’entretenir la vitalité de nos partenariats tant en interne qu’en externe.
– Conceptuels : l’intervention de Fil rouge repose sur des modes opératoires formalisés qui s’appuient eux même sur des principes fondamentaux :
* développement des capacités d’autodétermination,
* dynamiques de réhabilitation (prioriser le développement des capacités plutôt que des réponses de suppléance),
* appui et renforcement du réseau primaire de la personne (priorités aux réponses de droit commun).
 
L’enjeu est, sur la base de ces fondamentaux, de maintenir une dynamique d’ajustement et d’enrichissement permanent dans un rapport dialectique pratiques/théories.
 
 

Rapport d’activité 2013