L'histoire de fil rouge


Historique

 
2003 : Une préoccupation qui se partage : les personnes présentant des troubles psychiques posent la question de l’emploi en milieu ordinaire de travail ; les réponses proposées sont au mieux insuffisantes, voir incohérentes… Comment mieux répondre à leurs attentes ?
 
2004 : Des réunions s’organisent… Continuité de parcours, prise en compte globale, d’articulation des réponses (partenariat), actions sur l’environnement. Ces notions se dessinent comme centrales. Ainsi nait l’idée de « Fil Rouge ».
 
2005 : Le travail d’ingénierie se met en place ; une équipe pluri-professionnelle et pluri-institutionnelle se constitue se met au travail, s’acculture… des outils, des méthodes s’harmonisent, s’inventent … l’idée devient projet.
 
2006/07 : Nous voici en phase expérimentale : passage de la théorie à la pratique, les usagers affluent en nombre mais aussi en qualité. Quelle place leur donner ? Comment prendre en compte leur «expertise» ?… les concepts de Co-construction, d’autodétermination, d’usager-partenaire, apparaissent… Actions et recherches s’auto-animent : la dialectique pratique / théorie fonctionne pleinement. Les accompagnements se précisent comme lien entre les étapes et les acteurs du parcours… et produisent de l’insertion. Le projet s’est fait expérimentation.
 
2008 : La pertinence du dispositif inventé est validée. Le décloisonnement des pratiques, la dynamique de coopération apparaissent comme essentielle pour pérenniser « Fil Rouge ». Le GCMS « Fil Rouge 35″ est créé. Dans le même temps, de forums en colloques les résultats sont partagés. La dimension bretonne et l’expérimentation se terminent. La pérennisation est en place.
 
2009 : Fil rouge s’installe comme acteur en santé mentale, comme figure de proue de l’inclusion de personnes présentant des troubles psychiques. Forme nouvelle juridique, le fonctionnement du GCMS se précise… et « Fil Rouge » investit ses nouveaux locaux.
 
2010 : « Fil Rouge » continue sur sa dynamique. Le niveau d’engagement des structures membres du groupement, des accompagnateurs, reste total. Les institutionnels reconnaissent la pertinence du dispositif… alors que les outils et pratiques de base sont maintenant totalement stabilisés. « Fil Rouge » reste dans une dynamique de recherche (nouveaux publics, développement des outils coopératifs… )
 
2011 : Une année d’activité intense. L’innovation reste au cœur du projet avec la mise en place d’ATYPICK, le groupement de coopération s’enrichit avec l’intégration de «L’Autre Regard» comme membre associé.
 
2012 : Entre stabilité et changement : l’organisation du dispositif évolue, s’adapte au contexte.
 
2013 : Fin de l’expérimentation ATYPICK.
 
2014 : Déménagement. Installation dans l’Espace Accompagnements. Rapprochement avec différents services d’accompagnement.